La Fondation

La Fondation Sourdine a été créée en 1992 par un groupe de recherche de l’Université Laval (groupe de recherche en intervention auprès de l’enfant sourd (GRIES) et des parents concernés par la réussite scolaire des enfants malentendants ou sourds et qui visaient pour ceux-ci l’intégration en classe régulière et à la société québécoise.

Dès ses débuts, la mission de la Fondation Sourdine a clairement été de rendre financièrement possible une intervention pédagogique spécialisée et individualisée auprès d’enfants malentendants ou sourds, l’objectif étant toujours de permettre à des enfants malentendants ou sourds de développer des bases indispensables à la réussite scolaire et de vivre un jour une intégration scolaire et sociale réussies.

L’histoire de la Fondation Sourdine est étroitement liée à l’activité du GRIES de l’Université Laval et au développement du Centre sourdine puis de l’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds.

Constatant l’état de la scolarisation de nombre d’enfants malentendants ou sourds, l’équipe du GRIES a mené dès le début des années ‘80 divers projets liés au développement du langage, à la scolarisation et à l’intégration des enfants malentendants ou sourds. Dès le départ, l’attention a été portée à la petite enfance et au niveau préscolaire. Pour se scolariser, il faut avoir développé des fondements linguistiques, c’est-à-dire une langue assez élaborée, et des fondements cognitifs, c’est-à-dire une construction du monde et des capacités de raisonnement assez avancées.

C’est ainsi que, en 1999, le Centre Sourdine a pris naissance. Par son soutien financier, la Fondation Sourdine, du même nom que le Centre, devait permettre à de jeunes enfants malentendants ou sourds d’âge préscolaire et à d’autres élèves d’âge scolaire en situation d’intégration de profiter de l’expertise pédagogique construite par l’équipe de recherche et d’interventions ciblées au juste niveau de développement de chacun. Rapidement, la nécessité de continuer le travail amorcé auprès de jeunes enfants malentendants ou sourds en âge de commencer leur primaire et d’offrir une intervention soutenue à d’autres élèves malentendants ou sourds d’âge scolaire s’est imposée, d’où l’ouverture de l’École oraliste de Québec pour enfants sourd. Le permis du MELS pour l’ouverture du secteur primaire a été obtenu en juillet 2002 et celui du premier cycle du secondaire en juin 2007. La mise sur pied de l’École oraliste n’atténue en rien l’objectif premier de l’intégration scolaire et sociale de l’enfant sourd. Au contraire, elle permet de mieux préparer cette intégration des élèves malentendants ou sourds qui ont besoin, pour y parvenir avec succès, d’une intervention plus spécifique et hautement spécialisée. Désormais, l’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds offre une intervention individualisée à des élèves de l’ordre du préscolaire, du primaire, du premier cycle du secondaire, et un suivi en intégration d’enfants malentendants ou sourds de Québec même et d’au-delà de la région de Québec.

Avec l’ouverture de l’École oraliste, le Centre Sourdine a en quelque sorte été intégré dans celle-ci. La Fondation Sourdine est devenue la fondation de l’École oraliste de Québec pour enfant sourd tout en gardant son nom d’origine.

L’ouverture de l’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds a donné un nouvel envol à la Fondation Sourdine. Une école moderne doit être sensible à la culture de ses familles, à ce que celles-ci vivent. Ainsi, la Fondation Sourdine permet aujourd’hui à l’École oraliste d’être davantage à l’écoute des besoins particuliers de ses élèves et de leur famille. Elle permet de s’assurer que toutes les conditions soient réunies pour la réussite scolaire de ces enfants.

Par son soutien financier à l’École oraliste, la Fondation Sourdine permet que des enfants malentendants ou sourds du Québec se scolarisent et puissent en venir à faire un choix de carrière comme les autres jeunes québécois.